Bouches-du-Rhône en Paysages : Plan d'Orgon, un carrefour d'autrefois

...Aujourd’hui un village authentique ! Plan d’Orgon est une commune provençale, où il fait bon flâner, alliant modernité et traditions. La Durance, les fioles ont façonné ce territoire agricole. Plan d’Orgon n’a pas encore 100 ans ! Le 27 juillet 1923, le quartier du plan s’est affranchi de la tutelle d’Orgon et devient commune à part entière. Depuis toujours, ce territoire a été un carrefour important entre l’Italie et l’Espagne, entre le nord du pays et les rives de la Méditerranée. Les Romains empruntaient déjà la Via Domitia. Décor naturel pour le film de Henri Colpi “Heureux qui comme Ulysse” avec Fernandel en 1970. Flânez à travers les jardins du village et retrouvez l’histoire de notre patrimoin
Depuis le parking, vous découvrez les arènes Albert Laty. En 1906, Albert Laty et son père Joseph, tous deux passionnés de tauromachie, décident de construire des arènes. C’est une importante entreprise pour l’époque, compte tenu des moyens dont ils disposaient. Elles ont été creusées dans le sol. Désormais plus que centenaires, elles sont un des lieux “festifs” de Plan d’Orgon. Dans notre village, à la porte des Alpilles, elles témoignent de la passion des Provençaux pour des traditions parmi lesquelles la course camarguaise.
En longeant la RD99, tournez à droite pour entrer au jardin de la place Frédéric Mistral Ce jardin propose des dizaines d’espèces d’arbres et de plantes, notamment méditerranéennes. Une table avec un plan de plantations vous présente les différents aménagements.
En avançant vous arrivez “au mas” qui a été réhabilité par la municipalité. La particularité de ce bâtiment est d’être l’un des premiers mas construits à Plan d’Orgon, le cadastre de 1830 le montre seul, trônant au milieu des terres agricoles et en bordure de la carraire (chemin de circulation) Arlatenque.
Sur le bâtiment 3 dates évoquent son histoire :
- 1670 : sur le portail en anse de panier qui ouvrait sur le jas,
- 1770 : sur le linteau de la porte d’entrée,
- 1869 : sur l’une des fenêtres du premier étage.
Son originalité résulte du fait que les murs sont en “tapie”. Ce terme provençal se retrouve dans le dictionnaire du Félibrige de Frédéric Mistral. Ce matériau est constitué de terre crue compactée. Ce patrimoine est le témoin de la demeure paysanne d’autrefois. Aujourd’hui le Mas est un lieu d’expositions, de conférences et de concerts.
Vous avancez et passez devant le monument aux morts érigé en 1921. Vous continuez sur la RD99, et arrivez devant l’église Saint Louis du village. Au 19ème pour éviter les déplacements trop pénibles à Orgon, le curé de la paroisse accepte la construction d’une chapelle, baptisée sous le nom de St Louis en 1844. Trente ans plus tard les fidèles étant de plus en 1 Depuis le parking, vous découvrez les arènes Albert Laty. En 1906, Albert Laty et son père Joseph, tous deux passionnés de tauromachie, décident de construire des arènes. C’est une importante entreprise pour l’époque, compte tenu des moyens dont ils disposaient. Elles ont été creusées dans le sol. Désormais plus nombreux, il a fallu agrandir la chapelle. Le quartier de l’église était né. L’église abrite un trésor : une toile religieuse découverte dans les greniers du presbytère. Après expertise, la toile a été restaurée par Mr De Grasset. Nommé également “le couronnement d’épines” ce tableau est daté de 1650 et appartiendrait à une série de 4 tableaux sur le thème de la passion peints par Reynaud Levieux. Il est désormais exposé dans l’église. Vous passez ensuite devant la fresque de l’école, immense peinture murale de 20 m représentant la vie à l’école à travers les différentes époques (de la morale du matin aux nouvelles technologies du 21ème siècle, dont chacun pourra constater et admirer le résultat final). Si vous tournez à droite sur le chemin du moulin du Plan, vous pourrez admirer les pins, classés “alignement remarquable”. Revenez sur vos pas, traversez la RD99 direction le chemin de Pécoulin.
Faites 700 m et vous arrivez aux jardins familiaux. 34 jardins d’environ 150 m² chacun, destinés à être concédés annuellement en jouissance. Le projet Jardin est un lieu de vie pour la sensibilisation à l’environnement et aux énergies renouvelables, il a l’ambition de témoigner d’une alternative aux pratiques culturales classiques. Revenez sur vos pas, au petit rond-point tournez à droite vers le gymnase, puis à nouveau à droite sur la route des écoles. Sur 1 km vous longez des champs, des vergers (pommiers, poiriers, pêchers) irrigués par les canaux. A savoir que les premières toises de notre canal furent creusées par l’ancien Seigneur du village d’Orgon, ce canal amenait jadis les eaux de la Durance. Le canal de Plan d’Orgon a été édifié en 1793. La vie de nos paysans est fortement liée à l’eau des canaux, ils contribuent à l’irrigation, apportent fraicheur en été et permettent de lutter contre la sècheresse.
Vous empruntez la route Saint-Estève sur votre gauche, et après 800 m vous pouvez admirer le château de Saint-Estève datant du XVII ème. Désormais privé, il a abrité de nombreux personnages historiques, à savoir Alphonse Daudet, Théodore Aubanel ou encore Frédéric Mistral. Revenez sur vos pas, tournez à droite sur le chemin de la Crau. Arrivé au bout du chemin de la Crau, sur votre droite vous pouvez voir l’ancienne voie ferrée, qui servait aux transports de l’usine d’engrais et aux maraichers. En longeant ses voies vous rejoignez la place de la République.

Ouverture

Toute l’année

Tarifs

Gratuit.

Bouches-du-Rhône en Paysages : Plan d'Orgon, un carrefour d'autrefois
Bouches-du-Rhône en Paysages : Plan d'Orgon, un carrefour d'autrefois

Coordonnées

Parking

13750

Plan-d’Orgon